Open Site Navigation
  • Facebook
  • Instagram
  • Twitter

Pour un Québec diversifié et fier de son identité culturelle commune

La société québécoise se distingue par sa grande diversité ethnoculturelle et par son identité linguistique unique en son genre. En tant que porte-parole de l’opposition officielle en matière d’immigration, je suis d’avis que nous devons travailler ensemble avec les Québécois de toutes origines, pour assurer la pérennité de notre langue.

Mes actions pour défendre les minorités

Vis-à-vis la stigmatisation des minorités du présent gouvernement, j’ai défendu les minorités et valorisé leur apport à la société à l’Assemblée nationale, avec l’appui des communautés et de mes collègues députés. L’immigration ne peut pas être le bouc émissaire de tous les maux de la société québécoise.

1

Question au premier ministre

Adresser des questions au premier ministre Legault et à Jean Boulet sur le débat de la langue parlée à la maison.

2

Dépôt d’une motion

Dépôt, à l'Assemblée nationale du Québec, d'une motion soulignant la contribution de l’immigration à la vitalité de la langue française. Voir le texte ci-dessous.

3

Lettre d’opinion « Nous ne sommes pas des anecdotes »

François Legault brandit l’épouvantail de l’immigration pour alimenter la peur de l’Autre. Parce que lorsqu’on invente une crise, quand on divise la société, on s’évite de parler des vraies choses. Comme des crises du logement, de la main-d’œuvre, de l’inflation ou de l’environnement.

Motion soulignant la contribution de l’immigration à la vitalité de la langue française

« Que l’Assemblée nationale prenne acte que l’immigration contribue à la vitalité de la langue française au Québec;

Qu’elle rappelle qu’aucune étude produite par le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration ne permet de soutenir l’affirmation du premier ministre à l’effet que le Québec pourrait connaître le même sort que la Louisiane s’il n’obtenait pas du gouvernement fédéral la pleine juridiction sur le regroupement familial;

 

Qu’elle affirme avec vigueur que la langue parlée à la maison ne devrait pas servir de mesure à la vitalité de la langue française et qu’il s’agit d’un choix personnel propre à chaque Québécois;

 

Qu’enfin, elle rappelle que l’usage d’un français de qualité dans la sphère publique et sur le marché du travail, par l’ensemble des Québécois, constitue la clef de voûte de la vitalité de la langue française au Québec. »

Je refuse d'accepter l'étiquette que l'immigration est une menace à la nation du Québec, qu'elle est une menace au français, qu'elle est une menace à nos régions, qu'elle est une menace à l'économie. C'est ce que le premier ministre nous a dit. Ma famille et moi ne sommes pas une anecdote.

C’est assez de porter le fardeau et de servir de bouc émissaire chaque fois que le premier ministre et la Coalition avenir Québec veulent brasser le débat sur la langue et l’identité québécoise. C’est assez de se faire du capital politique sur le dos des Québécois d’origine immigrante, qu’ils soient francophones ou non-francophones.

Saul Polo   |  Député libéral de Laval-des-Rapides

Lettre ouverte au sujet de la langue et de l'immigration au Québec : à partager sur les médias sociaux

L'enjeu de l'immigration au Québec sur le web

Retrouvez ici quelques articles publiés sur les sites Internet des médias au sujet de l'immigration et de la langue au Québec.

Nous ne sommes pas des anecdotes | Le Journal de Montréal

« François Legault essaie de nous faire croire que la réunification familiale est un danger à la nation québécoise. Il est en train de nous dire que de permettre à une mère de se réunir avec ses enfants, c’est un danger pour le Québec. Ça manque de cœur. C’est absurde. Et c’est surtout complètement faux. »

Legault «manque de coeur» en ciblant les immigrants, selon Anglade | Le Devoir

Nous ne sommes pas des anecdotes | La Presse

Mes propositions

💙   Promouvoir une identité québécoise inclusive

Fier d’appartenir à une identité québécoise tout en respectant les droits individuels de minorités.

🗣   Valoriser le français, comme langue officielle au Québec

77 % des Québécoises et des Québécois affirment que le français est leur langue maternelle. Source : OQLF.

🏠   Défendre le droit de parler sa propre langue à la maison

La proportion de la population du Québec qui s'exprime en français à la maison est de 87,1 %. Source : Statistique Canada.

Vidéo du député Saul Polo au sujet de la langue parlée à la maison par les Québécois

«

Un grand premier ministre a dit que ce n'est pas au gouvernement de se mêler de ce que les Canadiens font dans leur chambre à coucher. J'ai un message pour le premier ministre Legault : ce n'est pas de vos affaires la langue que j'utilise autour de ma table à souper, à la maison.

»